L’orchestre d’hommes-orchestres – Tomates (CD)

$15.00

TOMATES – Opéra en 2 actes
Sortie 16 janvier 2019
-Pochette gatefold et CD tomates
-Livret paroles et illustration de 20 pages
-Édition limitée CD de 500 copies
Disponible sur : Bandcamp / Itunes / Apple Music / Spotify

UGS : P572 CD 68-1 Catégorie : Étiquette :

Description

L’orchestre d’hommes-orchestres (L’ODHO) présente sa nouvelle création TOMATES! La prémisse du spectacle: sept personnes se retranchent du monde. Elles marquent la frontière de leur nouveau territoire à l’aide d’une corde. Piégés avec elles, des éléments s’entrechoquent : un essai insurrectionnel du Comité invisible, les règlements du jeu de Go, des tomates, un clavecin, des objets jaunes, une caméra… et l’épopée du Prince André, héros du conte traditionnel Le sabre de lumière et de vertu de sagesse. L’histoire se déploie et s’enroule sur elle-même, dans une densité critique et un comique vertigineux. Elle explore les notions de crise, d’anonymat, de pouvoir et d’enfermement, pour donner vie à un opéra épique indiscipliné, où le premier acte en viendra à capturer le deuxième.

Dans un fatras d’objets, de chants révolutionnaires et d’images vidéo captées en direct, TOMATES s’amuse à démonter la mécanique de la représentation théâtrale et à semer le trouble (dans l’esprit des spectateurs).

L’ODHO? Lorsqu’ils fondèrent à Québec en 2002 L’orchestre d’hommes-orchestres, les membres du collectif ne savaient pas qu’ils lançaient les bases d’un véritable chantier des arts vivants. Protéiforme et indiscipliné, le collectif multiplie les collaborations avec des artistes de différents horizons, dans un souci de polyvalence et de renouvèlement des langages. Symbolisé par le personnage de l’homme-orchestre, sorte d’homme à tout faire sans talent particulier sauf celui de pouvoir tout faire en même temps (un peu), L’ODHO touche à tout, sans pour autant posséder les expertises préalables. Il en résulte des propositions libres, ouvertes, inventives et délibérément chaotiques, qui sont autant de plaidoyers en faveur de la débrouillardise et de l’intelligence. Au fil des ans, le collectif a bricolé une dizaine de création, pour la scène ou pour l’espace public, parmi lesquelles Joue à Tom WaitsCabaret brise-jourTintamarre caravaneLes Palais et 150 cabanes/homes. L’ODHO a présenté ses créations dans une vingtaine de pays d’Amérique, d’Europe et d’Océanie.

L’ODHO? L’orchestre d’hommes-orchestres is a collective of undisciplined musicians formed in Quebec City in 2002. Unclassifiable, at the frontier of many artistic disciplines, L’ODHO defines itself as a laboratory of creation and a building site for performing arts. Symbolized by the figure of the one-man-band, the kind of jack of all trades without any specific talent beyond that of being able to do everything all at once (or almost), the approach of the collective is based on transversality, resourcefulness and trial and error. From these ingredients, the collective has cobbled together a dozen works, for the stage and for public spaces, including Joue à Tom Waits, Cabaret brise-jour, Tintamarre caravane, les Palais and 150 cabanes/homes. Over the course of the past few years, L’ODHO has presented its creations in over 80 cities in twenty-odd countries throughout the Americas, Europe and Oceania.

Its unique manner of accentuating the link that unites art and the living saw L’ODHO crowned a “local phenomenon of all genres” by Voir in 2009. The collective has also received The City of Toronto Glenn Gould Protégé Prize in 2013 and The City of Quebec Prize in 2015.