On Sale

Oromocto Diamond – Opononi

$10.00 $5.00

P572 CD 60
Released April 28, 2015

DISCOGS / BANDCAMP /

UGS : P572 CD 60 Catégorie : Étiquette :

Description

Voici OPONONI, l’album improbable d’OROMOCTO DIAMOND. Enregistré au Bunker d’Auteuil sur deux ans en quatre nuits de marée haute. Entre une tournée au Japon et une pause de musique de neuf mois en raison de fractures multiples au bras et au pied. Un disque plancton-punk étrange et salé. Sam Murdock et Jean-Sébastien Grondin avec les amis. En ordre d’apparition: Jane Ehrhardt, Jean-Philip Tanguay, Don Matsuo et Matta Matsuo (The Zoobombs), Stéphane ‘Pollux’ Paulini et Peio Erramouspe (Polygorn), Guillaume Lizotte ((swedish) Death Polka), G.W. Sok (The Ex), Memo Dumay (Panico), Nathan Pilon (Windom Earle), Sam Drouin (Qz45).

This is OPONONI, the unlikely new OROMOCTO DIAMOND album. Recorded by nights of high tides at the mighty Bunker d’Auteuil over a period of 2 years. Between a tour of Japan and an involuntary pause of 9 months because of multiple fractured bones. This is plancton-punk at its strangest. Sam Murdock and Jean-Sébastien Grondin with friends. In order of appearance: Jane Ehrhardt, Jean-Philip Tanguay, Don Matsuo and Matta Matsuo (The Zoobombs), Stéphane ‘Pollux’ Paulini and Peio Erramouspe (Polygorn), Guillaume Lizotte ((swedish) Death Polka), G.W. Sok (The Ex), Memo Dumay (Panico), Nathan Pilon (Windom Earle), Sam Drouin (Qz45). 

» Oh, Il faut voir Sam MurdOck et GrOndin faire le show sur scène, maltraiter leurs instruments, et aussi acheter cet album, Ô combien savoureux. On pourra entendre en plus du bruit basse/batterie qu’ils font si bien, quelques inflexions synthétiques, voire pOst-punk, et même un saxO free-jazz rappelant l’ambiance de la cOmpile « mObilisation générale » de BOrn Bad. Ornette meets MinOr threat mais écoutable, tu vois. » – Hervé Bourhis

»Nous sentons vraiment, pour reprendre les mots de Rox Arcand (du Knock-Out et de CKRL), que l’album est fait pour être écouté en concert. L’énergie contagieuse de cet album doit tellement bien se transmettre dans une salle de concert. »ecoutedonc.ca/2015/05/01/album-oromocto-diamond-opononi/

»L’album Opononi est clairement un album concept, mais celui-ci n’est pas extrêmement évident à comprendre. Et consulter le livret ne fait qu’ajouter à cette confusion. »critiquedesalon.wordpress.com/2015/11/16/opononi-oromocto-diamond/

»Ce qui m’a le plus impressionné, c’est la richesse musicale présente sur cet Opus des Québécois qui se définissent comme étant un duo de Punk-Comedy. Jusque là, je ne savais même pas que ça existait, la Punk-Comedy. » – rock-station.over-blog.com/2015/04/opononi-oromocto-diamond-2015.html

»Je trouve que ça torche, que ça désencrasse, que c’est foutrement brouillon, que la foi que tu entretiens pour la vraie musique est salutaire et nécessaire. J’aime particulièrement les notes de pochette, un art tristement suranné, que je suis très soulagé de te voir porter à bout de bras. Ma chanson préférée: Osamu. « Faut jouer de la musique dans le sous-sol, se salir les mains avec de la peinture et chanter n’importe quoi pour se souvenir d’oublier. » Je contresigne où? » -Dominic Tardif